define('WP_CRON_LOCK_TIMEOUT', 300); Le blog de Myriam Heilbronn

Des ponts, pas des murs… Edito pour le 35ème mois des 3 mondes à la Maison du Monde d’Evry

24 octobre 2018

Dans quelques mois nous allons célébrer les 30 ans de la chute du mur de Berlin, symbole à l’époque d’ouverture, de liberté gagnée et d’unité retrouvée. Nous pensions alors, plus jamais ça ! Pourtant aujourd’hui on recense dans le monde plus de soixante-cinq murs qui subsistent, se construisent ou s’étendent.
Ils s’édifient toujours au mépris du droit international et encouragent de ce fait l’avènement de sociétés toujours plus fermées et surveillées, à la place de sociétés libres et ouvertes qu’ils prétendent pourtant défendre, comme c’est le cas entre les deux Corées ou avec le mur construit par l’Arabie Saoudite à la frontière irakienne.
Nous les condamnons parce qu’ils ne protègent pas, ils empêchent… Ils consacrent la corruption, la contestation ou la violation des frontières qu’ils sont censés fortifier. Ils génèrent heurts, détournements maffieux et détresse face à la misère comme à la frontière mexicaine. Parfois, ils emprisonnent et séparent comme le mur de sable miné construit par le Maroc face au Sahara occidental et le « mur de séparation » érigé par Israël qui enferme les Palestiniens chaque jour davantage et coûte 2,5 millions le kilomètre.
En érigeant ces murs, les états pensent affirmer une souveraineté qu’ils contribuent en fait à affaiblir en s’enfermant aussi.
Face à ces murs, les ponts incarnent le lien, la main tendue, la réconciliation et la fraternité comme le pont de Mostar en Bosnie Herzégovine… Mais lorsqu’ils deviennent des points de contrôle notamment lors de flux migratoires aux portes de l’Europe ou qu’ils sont le seul passage obligé comme le pont Allenby sur le Jourdain pour les Palestiniens. Aussi, nous voyons qu’ils peuvent aussi bien unir que séparer.
Et puis, quelle est leur place dans les zones de crise ou dans les processus de paix comme entre la Crimée et la Russie ou qu’ils chevauchent comme au Mexique le mur de séparation ? Et quel est alors leur impact sur la vie quotidienne des populations qui les empruntent ? Parviennent-ils véritablement à réunir celles qui ont été divisées ? A l’évidence, ils restent trop souvent le reflet d’un monde fragile et mouvant, empreint d’arbitraire.
C’est pourquoi, nous vous invitons lors de ce mois « à regarder plus loin que les frontières qui sont de barbelés … plus loin que la misère… » (comme le chantait si bien Jacques Brel) :
Pour mieux entendre, comprendre, partager et construire de vrais ponts !… Au cours des évènements que nous vous proposons.

« Balance ta porcelette »

14 avril 2018

Impression désagréable de l’image de « vieille » dépersonnalisée qu’une jeune femme m’a renvoyée hier dans le métro parisien après un échange avec un voyageur qui avait la “velléité” de s’assoir à la place qu’occupait partiellement mon sac à main alors que le tiers du compartiment était vide.
Récit :
Après avoir enlevé mon sac qu’il regardait intensément sans autre formalisme… j’ai positionné l’objet intrus près de mon voisin d’en face sur une autre banquette libre car j’avais déjà mon sac à dos avec ordinateur sur les genoux … Et le velléitaire « à l’air un peu j’ai l’droit » s’est assis… Comme il en avait légitimement le droit, « certo » ! Devant son silence, ni merci ni bonjour (ni oui ni merde ais je plutôt pensé), Je lui ai demandé pourquoi il voulait cette place alors que plein d’autres étaient libres dans le compartiment… (une simple curiosité). Ce à quoi il a répondu qu’il voulait être dans le sens de la marche « comme moi » … à quoi j’ai répliqué (enchainement fatal !) « Oui, mais il y a plein d’autres places dans le sens de la marche » … Alors le voisin d’en face m’a gentiment dit … « vous avez tort… car il y avait votre sac » … « Certo » … J’ai pensé sur l’instant ??? Mais tort de quoi puisque je l’ai laissé s’assoir…
Et à ce moment-là mon « dégommeur » de sac s’est déplacé à une place voisine qui venait de se libérer en face d’une jeune femme… laquelle a assorti ce déplacement à l’adresse de mon ex voisin : « c’est triste de vieillir » … Et ils se sont mis joyeusement à se foutre de moi.
En fait, si j’ai posé cette question c’est simplement parce que ce monsieur s’est contenté » d’affirmer un droit…général que je ne contestais aucunement celui d’avoir une place assise tenue par un sac ! C’est un droit légitime …si ce n’est qu’en l’occurrence un bon tiers de la rame comportait des places vides sans sac. Et c’est vrai que j’ai perçu son attitude comme quelque peu méprisante et « moralisatrice » sans un regard autre que pour le sac… « du genre j’ai le droit ». Après un périple matinal éprouvant cela m’a titillée. Mais voilà, si on récolte ce que l’on sème… je n’ai sans doute pas eu le bon ton au bon moment… pour le lui dire… Mais, quoi lui raconter… à ce parisien frétillant d’assurance très bien et détendu…A l’allure sportive et décontractée “bien en marche”… Mais là j’exagère et aggrave mon cas”! Bref lui dire que …
Je venais de passer déjà deux heures à courir d’abord vers la seule gare ouverte d’Évry pour « attraper » un RER D bondé, ensuite me casser le nez après une séance de couloir vers la ligne de métro 1 fermée sans annonce gare de Lyon en raison de l’affluence… Ce qui m’a valu en revenant sur mes pas de prendre le RER A jusqu’à Châtelet les Halles … pour rejoindre ensuite par un festival de tapis roulants en 8mn chrono le départ de la ligne 7 pour me rendre ensuite à « Pyrénées » et à pieds avenue Bolivar pour une réunion syndicale de retraités ! à laquelle je suis arrivée à 11h au lieu de 9h30… Et sachant que cette ligne 7, dernière étape avant marche finale de mon périple… n’est pas saturée à cette heure-là, je m’étais un peu “étendue” … en mettant mon sac à main à ma gauche et en sortant mon bouquin en cours. Aussi quand ce monsieur est arrivé, trouble fête de ce semblant de confort éphémère, j’ai levé le nez et déplacé mon sac… Oui j’aurais pu en rester là… si un brin convivial avait accompagné la démarche, et cela m’aurait sans doute évité la réflexion et les ricanements appuyés de cette jeune femme …
Mais aujourd’hui je vous dis, merci madame, je nous souhaite une très longue vie, j’étais ravie du compliment… qui trotte encore dans ma tête ce matin… et me fais dire que le sexisme n’est pas seulement un problème de sexe mais aussi une question d’âge…
Aussi aujourd’hui je vous balance ma porcelette et prends quand même rendez-vous chez le coiffeur !
Épilogue…
Le soir dans le premier RER D accessible vers le sud pour rentrer à Évry, j’ai raconté mon aventure à trois femmes de générations différentes et nous avons sans sélection d’âge et d’origine échangé en toute convivialité bien au delà en nous souhaitant un bon weekend … j’étais redevenue une Humaine comme les autres…Vive la banlieue !

Ahed Tamami de Nabi Saleh en Palestine : Signez la pétition pour sa libération…

30 décembre 2017

Je t’ai connue, toi, Ahed, belle petite fille aux yeux bleus, quand tu avais 10 ans. Ce soir là nous sommes allés avec ta maman et ton frère et quelques amis à la fête organisée pour le retour des prisonniers… revenus à la suite de la libération du soldat israélien Shalit… Ton papa était alors en “rétention administrative… sans que ta maman puisse lui rendre visite… Tu m’as prêté ta chambre avec ses jeux de petite fille dont ces poupées qu’on habille et que l’on trouve dans tous les pays du monde. Toi, tu as dormi par terre sur une mousse dans le séjour. Le lendemain nous sommes allés manifester ensemble, femmes, enfants et les hommes du village non prisonniers, avec pour seules armes des drapeaux palestiniens… Nous sommes allés jusqu’au barrage de protection de la colonie pour protester contre le vol de la source d’eau qui irriguait les champs, et face au village verdoyant de colons protégé par l’armée qui vous nargue depuis des années, construit sur la colline d’en face sur les champs volés aux familles du village… cultivés depuis des siècles…
Et comme tous les vendredis, malgré la présence d’internationaux et de refuzniks israéliens, vous avez avec nous, été durement repoussés à coups de gaz lacrymogène et “boules puantes”… par des soldats en armes et casqués.
Et depuis ce temps là…Tu as grandi sans que rien ne change… Sans la réparation de tant d’injustices ? C’est cela une enfance ??? non…. Alors au lieu d’emprisonner les enfants…Il serait plus que temps de rendre aux familles de ce village leurs terres et l’eau volée. C’en est assez de ces violences et confrontations face à une armée qui soutient l’occupant… Face à des familles qui n’ont que la force de leurs voix pour se défendre…Vous n’avez pas seulement volé la source d’eau et des terres mais aussi l’enfance de tous les gosses de ce village… Et pas seulement…
Une autre fois je vous parlerai de sa maman, que j’ai reçue avec deux de ses cousines à la maison… lors d’une “tournée” en France. Sacrées bonnes femmes !!!
Aussi aujourd’hui signez et diffusez cette pétition
  : libérez Ahed Tamimi

https://secure.avaaz.org/campaign/fr/free_ahed_mor_fb1/

“Nous demandons qu’Ahed et tous les enfants palestiniens soient libérés des prisons israéliennes, sans attendre. La communauté internationale se doit de mettre un terme aux maltraitances et à la détention des enfants palestiniens. Trop c’est trop. Pour Ahed et à tous les enfants dans les prisons d’Israël: Nous sommes à …

L’affaire du Giro 2018 et de son départ à Jérusalem Ouest sort enfin au grand jour.

9 décembre 2017

 Polémique enfin au grand jour autour du point de départ du Giro 2018
L’affaire du Giro 2018, (Tour cycliste d’Italie) avec comme point de départ Jérusalem Ouest…commence à faire du bruit au-delà de la péninsule. En effet, au prétexte que Gino Bartali, (grand coureur cycliste italien devant l’éternel… admiré par mon papa et applaudi aussi par moi dans mon enfance !!!) avait caché des familles juives pendant la guerre et dont on retrouve le nom comme Juste parmi les Nations avec son nom gravé près du mémorial de la Shoah … Il a été proposé que le tour 2018 parte d’Israël et plus précisément de Jérusalem. Et tout ça pour  honorer sa mémoire.
Mais il y avait certainement mieux que d’associer sa mémoire à la guerre d’occupation et de gagne terrain incessant contre les Palestiniens que mène Israël notamment dans cette ville !!! cette affaire sort enfin dans les médias… car Au lendemain de l’annonce de Trump d’installer son ambassade à Jérusalem…
Israël ose protester avec véhémence et imposer aux organisateurs du Tour de faire changer l’annonce du départ du Giro 2018 à “Jérusalem Ouest” en enlevant “Ouest «arguant qu’”‘il n’y a qu’une Jérusalem… indivisible”, ben voyons !!! niant une fois de plus les droits des Palestiniens… Ils n’ont peur de rien ces colonialistes qui détruisent jour après jour des maisons palestiniennes poussant des familles à fuir la ville, rasant des villages du grand Jérusalem ou des quartiers de la vieille ville pour les transformer en parcs ou faire occuper les maisons par des familles de colons…
Et en prime exiger des Italiens d’enlever la terminologie “Ouest” c’est  pousser mes chers cousins à violer le droit international…
Allez les Italiens ! faites partir le Giro de la Botte ou d’une de ses iles… ou de la ville natale de Bartali… C’est le meilleur hommage à rendre à Bartali et à tous les amoureux du vélo.

 

Je vous souhaite une bonne journée !

 

 

Election Macron , ouf…Mais réfléchissons avant de marcher pour AVANCER

8 mai 2017

 

Présidentielles résultats deuxième tour Évry :
Inscrits : 24 983
Votants : 68,7 %
Blancs : 7,29 %
Nuls : 2,42 %

 

 

 

 

 

 

Myriam Heilbronn

Ces résultats montrent que les évryens ne font pas n’importe quoi. Mes amis et mes concitoyens sont encore capables, quoiqu’on puisse dire parfois sur eux, de prendre leurs responsabilités avec éthique quand le vent souffle trop fort … Et qu’un drame ou une voie sans issue s’annonce… mais fastoche quand même en face d’un choix binaire…

Maintenant, ne rêvons pas. La quantité des votes blancs et nuls doit nous faire réfléchir à ce qui est important pour nous pour les législatives. Aussi,  il est urgent de savoir qui, dans nos sphères va porter dans notre paysage du cœur de l’Essonne les valeurs d’un changement nécessaire dans ce monde étriqué de quant à soi.

Qui aime suffisamment les gens, s’est engagé au service des autres, sait bosser et aussi prendre du recul, n’a pas d’affaires pas clean qui trainent et surtout est capable de nous représenter … qui a la solidité, jeune ou moins mais avec quand même une expérience militante … tourné(e) vraiment vers les autres…Sympa et pas un(e) alimentaire d’appareil…

Bref, avec la stature morale et humaine, la connaissance des enjeux de ce monde d’aujourd’hui… pour répondre à nos attentes du mieux vivre et part ensemble et du “mieux être”… et sur des valeurs à faire vivre déjà sur notre circonscription.

Et ce qui est essentiel : Qui a la solidité éthique de ne pas se faire “bouffer par les petits arrangements entre amis” (ce qui ne veut pas dire être psycho rigide) pour porter des projets de loi de changement social et environnemental dans l’intérêt des citoyens sur la base de valeurs “de vraie gauche sans démagogie” à l’Assemblée nationale ??? un(e) attentif sans démagogie…

UN homme ou une femme seule, non alors  entouré d’une équipe oui… Des vrais politiques… au sens noble du terme… Ils ne sont pas tous disparus hier avec l’élection d’un président qui nous sort de nos habitudes ?…

Maintenant qu’il est porté au plus haut de l’État, espérons qu’Emmanuel Macron ne va pas “fabriquer” une génération d’alimentaires obligés… car rappelez vous la chanson de Brassens ” le temps ne fait rien à l’affaire, quand on est.. on est …” Certains jeunes qui aspirent à voir des jeunes monter n’ont peut être pas connu cette musique… aussi prudence… Gardez vos clignotants éthiques allumés, vous l’entourage bienveillant (l’êtes vous tous ???) d’Emmanuel avant les adoubements…Et vous les citoyens pour vous engager, peut être là ou ailleurs pour être sûr que notre histoire de France en devenir garde le cap à gauche… et encore voter bientôt et oui…on va remettre ça !!! et c’est bien.Mais on n’est pas au bout du chemin du plein emploi et d’un monde partageux…

Alors soyons vigilants dans nos engagements et dans nos choix.

Question à 2 balles : … Où classer dans les conseils municipaux et ailleurs les “élus” socialos ou apparentés qui ont rejoint… E Macron ?

31 mars 2017

Dont Manuel Valls encore conseiller municipal d’Évry et inscrit actuellement dans le groupe majoritaire socialiste, écolo, PRG et avec des communistes et républicains apparentés au groupe socialiste …

En tout cas, y en a des … qui ont été virés pour bien moins que ça du groupe “socialo” en tant qu’élus municipaux ou exclus de leur section du parti socialiste… En Essonne par exemple ! mais pas seulement et avec la patte de qui ?… en sous main ?

Un peu de cohérence que diable !

Alerte attention FN:« Le ventre est encore fécond d’où a surgi la bête immonde » !

26 mars 2017

 

Citoyens, militants associatifs, le danger est à nos portes avec pour corollaire son cortège de mesures répressives et de privation des libertés fondamentales, colonne vertébrale de notre démocratie.

Aussi, en tant que représentants d’une association loi 1901, si nous ne prenons pas partie dans la campagne présidentielle en laissant à chacun la liberté de choix, en tant que militants associatifs engagés sur tous les fronts de la solidarité internationale depuis plus de 30 ans, nous avons le devoir de vous alerter sur les dangers du Front national aux portes du pouvoir.

En effet, le front national, parti xénophobe et anti démocratique n’est pas un parti comme les autres. Il a, élection après élection, instillé à petites doses un venin véhiculé par trop de médias, sur la base de thèses qui portent atteinte aux droits fondamentaux de liberté, de solidarité et de partage.

Le FN prône, pour résoudre le grave problème du chômage, la préférence nationale. Or nous savons bien que ce n’est pas la solution car sinon comment tourneraient encore aujourd’hui certains fleurons de notre industrie automobile, nos hôpitaux, cabinets médicaux sans les infirmiers et médecins formés dans leur pays d’origine pour combler « les trous » de la désertification médicale.

Avec un discours démagogique « politiciens tous pourris par les affaires » affaires dont sa candidate n’est pourtant pas exempte, le FN jette le discrédit sur le fonctionnement de notre démocratie.

Pourtant, même si tout est loin d’être parfait, nous savons bien qu’il existe des Politiques intègres et surtout qu’il est possible en toute citoyenneté comme avec « lesjoursheureux », le mouvement nuit debout, nouvelle donne, attac, et tant d’autres mouvements citoyens, de nous engager pour plus de vie démocratique dans notre pays.

Pour diviser notre société et inciter à la haine de l’autre, le Front national veut remettre en cause le droit d’asile, la libre circulation des personnes au sein de l’Union européenne et projette de refuser toutes les régularisations des « sans-papiers » qui seront systématiquement expulsés.

Une mesure de leur programme prévoit également l’interdiction des manifestations de clandestins ou de soutien aux clandestins. Aussi… A la maison du Monde nous aurions très vite des « descentes de police », avec à très court terme des arrêtés d’interdiction et des arrestations de militants et condamnations d’associations ou pire… nous pourrions avoir à faire face à des agressions d’un autre temps.

Ce parti prône aussi comme remède de lutte contre l’insécurité de rétablir pour les étrangers la double peine alors que 86% des viols ou des agressions viennent d’une personne proche de la victime… ce qui n’est pas un problème de nationalité !

Enfin, il promet de supprimer l’aide médicale d’État, de réduire la durée des cartes de séjour et supprimer le droit du sol en réformant le code de la nationalité…

ATTENTION DANGER… Agissons pour la démocratie c’est voter..sans oublier, avant de mettre un bulletin dans l’urne… cet épilogue de la pièce de Bertold brecht La résistible ascension d’Arturo UI » écrite en 1941…

 « Vous ! Apprenez à voir au lieu de regarder

Bêtement, agissez au lieu de bavarder.

Voilà ce qui a failli dominer une fois le monde

Les peuples ont fini par en avoir raison.

Mais nul ne doit chanter victoire hors de saison

Le ventre est encore fécond d’où a surgi la bête immonde ».

Consommez ou payez l’octroi aux seigneurs d’Agora 2 !

22 février 2017

 

Consommez ou payez l’octroi aux seigneurs d’Agora 2 !

 

Oyez bonnes gens…d’Évry et alentours…

 

les parkings de l’Agora redeviennent payants. Tiens tiens… Après l’annonce de la fermeture des Galeries Lafayette et l’arrivée de Primark, grande chaine Tati anglaise m’ont dit des copines, en voilà une bonne idée pour inciter une clientèle classe moyenne à venir faire ses achats à Evry 2.

 

Mais il y a plus grave… De quel droit confisquer au “Public” un des premiers axes traversants de la ville nouvelle… ça fait déjà un bail qu’ils en ont envie ces seigneurs de la pousse consommation…Et non contents de rénover des barrières déjà contestées, pourquoi s’octroient t ils maintenant le droit de lever un “octroi” de passage sur la desserte Boucicaut, voie non privée qu’ils avaient déjà piquée aux habitants de la cité…à l’aube de l’an 2000. Ils avaient contraint alors les citoyens habitants que nous étions à faire des détours lorsqu’ils ont exigé au nom de la sécurité du Centre commercial” sa mise en sens unique sur un air de chantage au risque de fermeture et en promettant en échange l’embellissement de leurs galeries marchandes !!! Et c’est ainsi que lors de la première rénovation…il y a eu sur Evry une modification du plan de circulation des voitures au centre ville… Mais attention… On avait tenu à nous expliquer… si je mens je vais ??? qu’il y avait eu un accord avec la direction du Centre. Cette dernière s’était alors engagée contre ce troc bricolé au nez et à la barbe des habitants de la ville à ne pas facturer le passage afin de ne pas plus pénaliser les usagers…et surtout permettre au Centre commercial d’avoir une entrée de plus au palais de la consommation… pour nous servir ???

C’est maintenant la dernière étape. On efface tout, pensant que les premiers habitants de la ville nouvelle ont perdu la mémoire. Et maintenant L’Agora … qui veut dire depuis la Grèce antique “Place publique d’échange et de débats pour les citoyens” deviendrait donc à la fois une zone de racket et une sorte de cité interdite…à tout non consommant…Allez Francis et Manuel… A gauche toutes, réagissez..

En région PACA, des “justes” se mobilisent pour protéger des migrants en détresse… Ils sont poursuivis comme des délinquants.

19 février 2017

Symbole pour toute une vallée de cette résistance active, Cédric Herrou a échappé momentanément à une peine de prison. Cet agriculteur de la vallée de la Roya-a été condamné le 10 février dernier à 3000 euros d’amende avec sursis par le tribunal correctionnel de Nice pour avoir pris en charge des migrants sur le sol italien.

Relaxé des autres faits qui lui étaient reprochés, notamment pour avoir installé des migrants dans un centre de vacances désaffecté de la SNCF et pour avoir aidé au séjour et à la circulation de migrants en situation illégale, le parquet de Nice qui avait requis de la prison avec sursis ne baisse pas pour autant la garde.

En effet, le procureur Jean Michel Prêtre considère toujours que cet agriculteur a détourné la loi de décembre 2012 qui accorde l’immunité pénale à ceux qui apportent une aide humanitaire et désintéressée aux migrants. Pour ce représentant de l’ordre public cette immunité pénale « n’est pas faite pour accueillir en France tous ceux qui débarquent sur les côtes italiennes ». Et c’est ; fort de cet argument qu’il vient d’interjeter appel de la décision prise en première instance.

Nombreux sont ceux, qui comme ce jeune agriculteur soutenu par un ample mouvement de solidarité même hors de nos frontières, dans le Mercantour et dans le briançonnais aussi, à être inquiétés, arrêtés et parfois dénoncés, pour avoir protégé ou secouru des migrants qui viennent très majoritairement d’Erythrée, du Soudan, d’Afghanistan en les accueillant ou en les transportant.

Mais rien n’arrêtera maintenant cette levée de gestes de solidarité qui s’amplifient en réponse à la façon irresponsable dont les autorités françaises gèrent la situation à la frontière italienne. En effet, du fait du non-respect des règles de procédures de droits des personnes lors des contrôles à la frontière, les migrants sont confrontés à des situations les mettant en danger puisqu’ils n’obtiennent pas un examen de leur statut ou une protection, dispositions pourtant prévues par la loi pour les demandeurs d’asile potentiels qu’ils sont, au regard de leurs pays d’origine.

Plus grave encore, les enfants sont renvoyés, comme s’il s’agissait d’adultes, sans bénéficier de la protection prévue par la convention des droits de l’enfant ratifiée par la France il y a plus de 20 ans.

Ils sont pourtant 35 000 migrants à avoir été interpellés et refoulés sans examen à la frontière italo-française en 2016, année de tous les records où près de 180 000 migrants ont été secourus par les garde-côtes italiens principalement via la Libye, après une périlleuse traversée en Méditerranée.

Aussi, quand l’état n’assume pas son devoir d’humanité et de dignité, c’est notre devoir de citoyens d’y pallier.

C’est pourquoi nous dénonçons le harcèlement et les condamnations de ceux qui s’engagent et nous invitons chacun d’entre nous à contribuer à la résolution de cette crise humanitaire par des actions de solidarité et de plaidoyer pour l’application de décisions politiques responsables et humaines partout sur notre sol en matière d’immigration.

Agir en 2017, un devoir, une exigence…

27 janvier 2017

Comment trouver le courage aujourd’hui de vous présenter mes vœux en ignorant ce qui se profile à l’horizon.

Avec l’élection de Trump, ce parvenu sans scrupules amoral qui piétine les droits et méprise le peuple, les perversité de Poutine, les régimes totalitaires qui fleurissent ou se consolident, la guerre en Syrie et son cortège de morts et de déplacés, la privation de libertés en Turquie , en passant par le Moyen orient qui flambe et jusqu’au cœur de l’Afrique où le peuple se meurt ou fuit terreur ou misère souvent dans la plus grande indifférence, l’année qui s’annonce est une des plus dures qui se profile depuis la guerre froide à l’échelle mondiale.

Dans le même temps en Europe, avec l’appui des médias et de certains gouvernements ou partis politiques, nous glissons vers le repli identitaire ou entretenons la stigmatisation de certaines populations du fait de leur origine ou leur religion, le tout exacerbé dans une confusion extrêmement dangereuse par les vagues tragiques d’attentats et les flux migratoires liés aux guerres, aux dérèglements climatiques, aux purges de sombres potentats ou simplement à la grande misère…

A l’aube de 2017 il est impératif de répondre aux défis que nous posent tous ces adeptes des mouvements identitaires, racistes ou xénophobes qui fleurissent dans le monde et menacent les droits des peuples et cloisonnent le monde en élevant des murs ou en ceinturant l’Europe de barbelés.

Dans un tel tumulte ambiant et déferlement de haine et d’injustices, que ce soit à l’échelle nationale- ou internationale c’est un devoir de lutter contre ces vents de populisme et de xénophobie qui détruisent nos sociétés pour un monde sans avenir.

N’attendons plus pour briser cette spirale infernale qui nous entraine dans les bas fonds du mépris des libertés individuelles et des valeurs républicaines et d’égalité comme de fraternité !

Et aujourd’hui, dans tout ce fatras de mépris et non respect des valeurs d’humanité et de bienveillance, nous indigner avec Stéphane Hessel qui nous a montré un chemin,  ne suffit plus.

Il nous faut dénoncer avec force les inégalités et les humiliations qui nous détruisent, la casse des équilibres écologiques qui ruinent notre planète et poser des actes au plus vite pour construire enfin les maillons nécessaires à un monde de solidarité et de partage dans le respect des droits et des libertés des peuples, qui seul peut donner un sens à nos vies.